N’Gouja – Des tortues marines malmenées pour quelques photos

Nous rappelons que les tortues marines sont des espèces protégées par la loi, il est donc interdit de les toucher, de perturber leur comportement et de modifier leurs habitats.
« Tuba sur le visage et palmes aux pieds dans le lagon de N’Gouja à Mayotte; des baigneurs ont manipulé des tortues marines pendant de longues minutes sans aucune précaution pour la sécurité et le bien être de ces animaux matins, rapporte le journal France Mayotte Matin dans son édition du mardi 21 juillet 2015. Les faits se sont produits au cours du week-end du 18 et du 19 juillet.

Une famille « profitant d’une mer calme (…) s’est amusée à se prendre en photos avec des tortues, en les touchant, en les serrant de près et en même en s’agrippant à elles. Il y avait des adultes, ais aussi de jeunes enfants (…) Personne n’a ainsi respecté les règles les plus élémentaires de précaution et de protection des animaux qui, une nouvelle fois, ont été dérangés dans leur habitant naturel s’indigne le quotidien mahorais

Le journal souligne aussi que les herbiers, seule ressource alimentaire des tortues vertes à Mayotte, ont été piétinés par ces baigneurs au cours de leur séance photos.  « Malheureusement ces gestes inconsidérés ont été publiés sur les réseaux sociaux tels des trophées de week-end faisant rêver les incultes qui ne connaissent rien à la protection des animaux » tempête France Mayotte Matin

Le lagon de Mayotte est l’un des plus grand au monde et il a le statut de parc naturel marin. »

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s