Catégories
Uncategorized

De M’Gombani à Nyambadao

Ces deux dernières semaines Oulanga Na Nyamba a sensibilisé 4 classes de 4ème du collège de M’Gombani à la vie des tortues marines et aux menaces qui pèsent sur elles. Ces dernières sont à répartir entre celles d’origine humaines ou naturelles. Les menaces humaines sont malheureusement de plus en plus présentes, comme l’ont vite compris les élèves : pollutions marine et lumineuse, chiens errants, collision avec les bateaux, accident de pêche et bien entendu le braconnage des tortues pondeuses.

Entre-temps, pas de week-end tranquille pour l’association qui s’est rendu sur la plage de Nyambadao samedi dernier avec des jeunes de la PJJ. Au programme : sensibilisation, découverte et nettoyage de cette plage de ponte. 44 sacs poubelles de 30L ont été remplis à ras bord soit plus de 1300L de déchets divers : canettes, plastiques, cartons, etc… et ce en une matinée !!! Merci à eux 🙂 Les déchets ont été triés et vidés aux trios bien sûr.

 

 

Catégories
Uncategorized

13 nouveaux cas de braconnage à Papani…

Hier, dans le cadre du suivi REMMAT (Réseau d’Echouage mahorais des Mammifères MArins et des Tortues marines), l’équipe d’Oulanga Na Nyamba s’est rendu sur la plage de Papani à l’Est de Petite Terre. Cette plage de ponte fait souvent l’objet des visites de braconniers du fait de son isolement et de son accès difficile.

Bien que notre équipe s’attendait à trouver des carcasses de tortues, elle ne pensait pas découvrir les restes d’un véritable carnage : 11 tortues vertes et 2 tortues imbriquées !

Après avoir marqué les cadavres (pour éviter les doubles comptages dans le futur) et enterré le maximum de tortues, les membres du REMMAT sont repartis dégoûtés par ces visions macabres et les odeurs pestilentielles des reptiles, parfois en état de putréfaction.

Malheureusement, il est possible que beaucoup de tortues braconnées soient trop bien cachées pour que nous ayons pu les retrouver… le compte de 13 tortues braconnées n’est donc qu’un strict minimum des exactions commises par les chasseurs illégaux sur cette plage depuis le début de l’année.

Rappelons que le braconnage et la consommation de tortue marine sont des délits punis par la loi. Sans compter que la viande de tortue marine peut être toxique dans certains cas (chélonitoxisme) avec des complications pouvant entraîner la mort.

N’oubliez pas de contacter le REMMAT au 0639694141 si jamais vous trouvez des animaux marins morts ou blessés sur les plages mahoraises. Partagez ce message au maximum, merci.