Catégories
Uncategorized

La migration

La tortue marine, grande voyageuse, est une ambassadrice des océans. Son cycle de vie est rythmé par de grandes migrations : elle ne connait pas nos frontières !

La tortue marine entreprend sa première migration juste après sa naissance. Fraichement sortis de son nid de sable, le tortillon rejoint la mer pour débuter sa première traversée des océans. La grande aventure commence par une nage frénétique : le tortillon va nager sans arrêt pendant environ 10 jours pour s’éloigner très rapidement des côtes où les prédateurs se concentrent. Arrivé au large de l’océan, la jeune tortue se laisse dériver dans les grands courants marins. Pour survivre dans ce vaste milieu, la jeune tortue s’abrite dans des débris flottants : elle y trouve de petites algues et des petits animaux à manger. Transporté par les courants, la jeune tortue parcourt ainsi des milliers de kilomètres dans les océans. Peu est connu sur ses premières années de la vie au large où les scientifiques perdent sa trace. Ils appellent cette phase « les années fantômes ».

Lorsque la jeune tortue a assez grandi et que sa carapace protectrice s’est durcie, elle est prête à rejoindre les côtes. Elle va se trouver un endroit abrité où il y a de la nourriture en abondance, comme par exemple une mangrove, un herbier ou un récif. Cette zone devient le site d’alimentation de la tortue, elle y restera jusqu’à l’âge adulte.

Les migrations reprennent chez la tortue femelle dès sa maturité sexuelle, c’est-à-dire dès qu’elle est prête à se reproduire. Guidée par son instinct, elle quitte alors son site d’alimentation pour retourner là où elle est née et à son tour donner la vie. La tortue verte peut parcourir jusqu’à 3000 km pour retrouver la plage de sa naissance ! Arrivée sur son site de reproduction, elle va y rester pendant deux à trois mois pour pondre ses œufs. Ensuite, elle reprend la route pour retrouver son site d’alimentation.

Ces longues migrations ne sont pas de tout repos pour la tortue marine. De plus, elles ne se nourrit presque pas pendant son voyage et sur son site de reproduction. C’est pour cela que les migrations de reproduction ne sont pas entreprises tous les ans. Entre chaque grand voyage, la tortue marine va passer 3 à 5 ans sur son site d’alimentation pour reprendre ses forces et accumuler les réserves de graisse nécessaires pour préparer son prochain périple.

Mayotte est à la fois un site de reproduction et un site d’alimentation pour les tortues vertes et les tortues imbriquées. Mais, les individus qu’on observe en train de s’alimenter dans le lagon de Mayotte ne sont pas les mêmes que l’on peut observer en train de pondre sur les plages mahoraises. Il s’agit de populations différentes qui ont choisi Mayotte comme site d’alimentation ou de reproduction et qui entreprennent toutes de longues migrations dans la région du sud-ouest de l’océan Indien.

Mais vers où migrent les tortues qui pondent à Mayotte ? Les chercheurs ont trouvé la réponse en suivant leur trajet grâce à des balises satellites posées sur la carapace des tortues en ponte à Mayotte !

Les chercheurs ont trouvé la réponse en suivant leur trajet grâce à des balises satellites posées sur les tortues en ponte à Mayotte !