Catégories
Non classé

La photo identification

La photo-identification est une méthode que les scientifiques ont développé pour reconnaître et suivre individuellement chaque tortue tout au long de sa vie.

Contrairement aux bagues métalliques qui sont utilisées pour marquer les tortues, la photo-identification est une méthode non-invasive. Elle permet d’identifier les animaux à partir de leurs marques naturelles. Les photographies prises sur le terrain sont étudiées minutieusement pour repérer les différences et reconnaître ainsi chaque individu observé.

Chez les tortues marines, les marques qui différencient chaque individu sont la disposition, le nombre et la forme des écailles sur les profils gauche et droite leur tête. Ces mosaïques d’écailles n’évoluent pas en grandissant, et permettent donc de reconnaître chaque individu tout au long de sa vie. Tout comme la face interne de la caudale d’une baleine, les écailles de la tortue marine sont l’équivalent de l’empreinte digitale de l’homme.

La photo-identification est une étape incontournable dans le suivi d’une population de tortues marines. Grâce à elle, il devient possible d’accéder aux paramètres démographiques des populations et leur évolution dans le temps (nombre d’individus, taux de survie, déplacement, comportement…). On peut par exemple mieux comprendre comment une population évolue dans le temps, si les individus sont fidèles à leurs sites de pontes et d’alimentation et quelles sont leurs étapes de migration.

Pour ce faire, les scientifiques tiennent un catalogue des photos prises sur le terrain. Il s’agit d’une sorte de trombinoscope qui recense tous les profils de tortues photographiées.

A Mayotte, plusieurs organismes utilisent la méthode de la photo-identification. Ainsi, les bénévoles de l’association Oulanga na Nyamba suivent la population des tortues vertes et imbriquées de la vasière des Badamiers depuis 2010. Les résultats montrent que la vasière est un milieu très apprécié, en particulier par les jeunes tortues vertes qui y trouvent abris et nourriture. Chaque individu de la vasière est connu et enregistré dans une base. Les tortues ont chacune leur nom qui est affectueusement choisi par les bénévoles. Certaines tortues sont présentes depuis plus de 10 ans et observés régulièrement par les membres de l’association.

Dans la zone de l’océan Indien, un programme est mis en place pour mettre en commun toutes les photos de tortues et former une base de données régionale. Les tortues identifiées à Mayotte rejoignent cette base de données appelée TORSOOI. Grâce à un logiciel, Il est maintenant possible de comparer les différents profils de tortues dans la région et de mieux comprendre la vie mystérieuse des tortues marines.