Catégories
Uncategorized

L’accouplement

L’accouplement est un acte indispensable à la reproduction, pendant lequel la tortue mâle féconde les œufs de la tortue femelle avant la ponte.

Comment se déroule l’accouplement chez les tortues marines ? L’acte sexuel se déroule dans l’eau, généralement à proximité des plages de pontes. Souvent, plusieurs mâles convoitent une seule femelle. Dans les eaux calmes des lagons ou dans les eaux plus profondes, les mâles paradent autour de la femelle. Une fois que la femelle a choisi son géniteur, le mâle s’accroche à la dossière de la femelle.

Afin de parvenir à féconder la femelle, le mâle est équipé. Le mâle adulte se reconnait facilement par la longueur de son appendice sexuel : sa queue dépasse largement la carapace, contrairement à celle de la femelle qui est dissimulée. C’est un caractère secondaire qui ne se développe qu’à maturité sexuelle, c’est-à-dire, une fois adulte. La longue queue du mâle est nécessaire pour contourner la carapace de la femelle afin d’atteindre son cloaque pendant l’accouplement. Le pénis de la tortue mâle est dissimulé à l’intérieur de sa queue. Chez la tortue mâle, les griffes sur les nageoires avant sont beaucoup plus développées, elles sont nécessaires pour pouvoir s’accrocher sur le dos de la femelle lors de l’accouplement. Finalement, le mâle dispose d’un plastron concave qui lui permet d’épouser la carapace de la femelle.

Dès lors que le mâle est bien accroché sur le dos de sa belle, il introduit son pénis dans le cloaque de la femelle. Il commence alors une longue danse aquatique pouvant durer jusqu’à plusieurs heures. Le couple est souvent harcelé par un ou plusieurs autres mâles qui veulent tenter de prendre la place de l’heureux élu en les bousculant ou en mordant les nageoires de leur concurrent.

Durant l’accouplement, c’est la femelle qui mène la danse et régule les temps d’apnées. Cet acte est assez éprouvant pour la femelle car en plus de durer des heures, elles peinent à remonter à la surface pour respirer.

Un seul accouplement suffit pour féconder les œufs de l’ensemble des pontes que la femelle produit pendant une saison de reproduction. Cependant, souvent plusieurs accouplements avec différents mâles en lieu durant la saison. Le mélange de sperme des différents mâles est stocké chez la femelle dans une poche appelée spermathèque. La spermathèque permet à la femelle de féconder l’ensemble de ses œufs sans avoir recours à un accouplement avant chaque ponte. Ce système favorise également la diversité génétique : les tortillons issus d’un nid peuvent avoir des pères différents.