Les espèces présentes à Mayotte

A l’échelle de notre région, 5 espèces de tortues marines sont présentes : La tortue verte Chelonia mydas, la tortue imbriquée Eretmochelys imbricata, la tortue caouanne Caretta caretta, la tortue olivâtre Lepidochelis olivacea et la tortue luth Dermochelys coriacea.

Les 5 espèces de tortues marines recensées dans le sud-ouest de l’océan Indien ont été recensées à Mayotte. Deux espèces s’y reproduisent et s’y alimentent toute l’année, la tortue verte et la tortue imbriquée (saison de ponte de fin août à avril pour la dernière) et les 3 autres espèces semblent être plus erratiques et n’ont pas été identifiées en phase de ponte.

La tortue verte est l’espèce la plus abondante à Mayotte (environ 14 150 individus marqués de 1994 à 2011), vient ensuite la tortue imbriquée (environ 100 individus marqués) 87.

Tortue verte Chelonia mydas

tortue verte

Ses caractéristiques

Sa taille est comprise entre 80 et 130 cm et son poids moyen est de 160 kg. Sa carapace est vert-olive avec des tâches noires pour les adultes, et rouge brique grise chez les subadultes et le plastron est presque blanc.

Son nom ne vient pas de la couleur de carapace mais de la couleur de sa graisse qui devient verdâtre après avoir été coupée. Elle est aussi appelée « tortue comestible », et « proie principale des braconniers ».

Nourriture : Les juvéniles sont carnivores (petits invertébrés, oeufs de poisson, jeunes alevins) puis deviennent davantage herbivores (algues et herbes = phanérogames marines). La microflore de leur intestin est comparable à celle des ruminants terrestres.

Reproduction : Cette tortue peut réaliser jusqu’à 5 pontes pendant la saison de reproduction et pond en moyenne une centaine d’œufs par nid. Ensuite, elle retournera sur son site d’alimentation où elle s’alimentera pendant trois ans afin de stocker des graisses, utiles afin de pouvoir revenir pondre, période pendant laquelle elle ne s’alimente pas. 

Où la trouve t-on ?

La tortue verte s’observe généralement dans des eaux dont la température est supérieure à 20 degrés. C’est la plus tropicale des tortues marines. A Mayotte elle s’observe principalement en alimentation sur les herbiers et/ou sur les plages de pontes.

Statut UICN : Cette tortue est menacée d’extinction.

Tortue imbriquée Eretmochelys imbricata

tortue imbriquée

Ses caractéristiques

Sa taille peut aller de 60 à 100 cm et son poids de 80 à 100 kg. Sa carapace est brun-orangée et possède des écailles imbriquées. Le bec est crochu et pointu.

Où la trouve t-on ?

La tortue imbriquée est présente dans toutes les mers et océans tropicaux. A Mayotte on peut l’observer principalement à proximité des récif coralliens et, pendant la saison des pluies, sur certaines plages de ponte.

Statut UICN : Cette tortue est en « danger critique ». C’est la tortue marine la plus menacée au niveau mondial.

Nourriture : Le régime alimentaire est omnivore (mollusques, crustacés, petits poissons et coraux).

Reproduction : Cette tortue réalise 2 à 3 pontes par saison et pond 50 à 200 œufs tous les 2 ou 3 ans.

Tortue olivâtre Lepidochelis olivacea

tortue olivatre

Ses caractéristiques

La carapace est de couleur olivâtre à ocre brun et très arrondie voire « bossue ». C’est une petite tortue marine de 70 à 90 cm pour un poids d’environ 40 kg.

Nourriture : Elle est omnivore et consomme des mollusques, crustacés, petits poissons, oursins, méduses et parfois des herbes marines et des algues mais les juvéniles sont herbivores

Reproduction : La saison de ponte se situe pendant l’été, comporte 2 à 3 pontes par saison, environ 110 œufs, tous les 1 à 2 ans. Cette tortue ne vient pas pondre à Mayotte.

Parfois, elles se regroupent en haute mer par groupe de 5000 à 150000 individus pour pondre toutes ensembles, au cours du dernier quartier de lune, événements appelés « Arribadas » (Surinam). Voir le documentaire de 2 min 30 de la BBC sur les Arribadas!

Statut UICN : Classée en « Vulnérable »

Où la trouve t-on ?

Cette tortue marine est la plus abondante. Certains sites en Inde ou au Costa Rica accueillent plus de 200 000 femelles chaque année. On en trouve aussi beaucoup en Guyane et Surinam. A Mayotte, une seule observation au large permet de confirmer la présence de cette espèce dans nos eaux.

Tortue caouanne Caretta caretta

tortue caouanne

Ses caractéristiques

Sa taille est comprise entre 70 et 110 cm pour un poids moyen de 90 kg. Sa grosse tête représente 25% de la taille de la carapace avec un bec fort et puissant et un cou large et musclé.

Sa carapace, fine mais très solide, va du brun argenté au brun rougeâtre avec des bords extérieurs jaunes orangés.

Nourriture : Le régime alimentaire est omnivore mais surtout carnivore (mollusques, crustacés, petits poissons et échinodermes). Jusqu’à l’âge de 4-5 ans, les tortues consomment des mollusques et crustacés planctoniques puis à l’âge adulte parfois des herbes marines et des algues.

Reproduction : Elles pondent une centaine d’œufs, 3 à 4 fois par saison, avec un intervalle de 14 jours, tous les 3 ans environ.

Statut UICN : Cette espèce est classée « en danger »

Où la trouve t-on ?

Les caouannes ont une très large aire de répartition marine. Elles fréquentent les zones tempérées (16 à 20 degrés) et effectuent d’importants déplacements quand l’eau devient froide. Elles ne peuvent pas survivre dans une eau inférieure à 10 degrés.

Elles utilisent les courants chauds (Gulf stream) pour se déplacer. Elles aiment aussi bien les lagons, que les embouchures de rivière, l’océan. Elles nidifient dans les zones tempérées : pourtour méditérannéen, Brésil, Afrique du Sud, côte des USA.

A Mayotte, cette espèce est occasionnellement observée sur les récifs coralliens. Certains individus ont été revus plusieurs fois à l’échelle d’un site.

Tortue luth Dermochelys coriacea

tortue luth

Ses caractéristiques

C’est un des plus grands reptiles du monde puisqu’elle a une taille jusqu’à 2m et un poids compris entre 500 et 1000 kg. Elle possède une pseudo carapace recouverte d’une peau lisse et brillante de couleur bleue avec des tâches blanches. Elle n’a pas d’écaille mais est divisée par 7 carènes longitudinales. Elle a un plastron blanc rosé.

Nourriture : Cette tortue est omnivore avec une nette préférence pour les méduses.

Reproduction : Cette tortue réalise 5 à 6 pontes par saison et fait environ 80 œufs tous les 2 ou 3 ans.

Où la trouve t-on ?

C’est la plus grande migratrice de tous les reptiles. Cette tortue peut traverser un bassin océanique entier. Elle fréquente les eaux tropicales, tempérées et boréales. C’est la seule tortue pélagique (elle passe sa vie en haute mer) et peut plonger à plus de 1000 mètres.

Statut UICN : Vulnérable

photos by Kloro media / carole pouncher

Plus de détails sur : 

la charte d’approche des tortues marines

– les menaces contre les tortues marines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s