Catégories
Uncategorized

Observation d’une tortue caouanne

11953223_10205748412002832_3059171807487877086_n  11781700_10205748411322815_986623844351396577_n

Une nouvelle observation d’une tortue caouanne Caretta caretta à Mayotte. Cette espèce de tortue marine est en danger et très peu observée à Mayotte puisqu’elle ne vient pas pondre sur les plages de Mayotte et n’est observée que sur les récifs en alimentation.

Cette tortue possède une tête très large de part son régime principalement carnivore et est très reconnaissable.

Un grand merci au Nyamba Club et à Marine pour ces superbes photographies.

N’hésitez pas à partager de telles observations sur la plateforme web Tsiono !!

Catégories
Uncategorized

Opération « Premières bulles au pays du corail »

 

Dimanche 9 août, le Parc naturel marin de Mayotte organisait la quatrième opération « Premières bulles au pays du corail » sur Musical plage. Cette journée nautique dédiée aux jeunes leur a permis de participer aux activités sportives en mer (natation, randonnée aquatique, paddle, plongée sous-marine) et d’être sensibilisés à la richesse et à l’importance de l’océan.

Dans ce contexte, différents partenaires ont permis l’animation de cette journée tels que les communes de Kani-Keli et Bandrele, les associations 101sup, Messo, Shark Citizen, Gepomay, les Naturalistes de Mayotte, la Réserve Naturelle de l’îlot Mbouzi ainsi que notre association, Oulanga Na Nyamba.

Au travers de nos animations, les jeunes ont pu apprendre à différencier les tortues marines présentes à Mayotte, à connaitre leurs habitats, les menaces qu’elles encourent et comment agir afin de les protéger.

Une sensibilisation qui a porté ses fruits puisqu’au cours de la journée, des jeunes sont venus nous signaler la présence d’une tortue dépecée retrouvée dans la végétation.

Un grand merci au Parc naturel marin de Mayotte pour cette journée.

L’équipe d’Oulanga Na Nyamba

Catégories
Uncategorized

Une tortue dépecée découverte par des enfants

ss

A Mayotte, c’est près d’une tortue par jour qui est braconnée!

Si les campagnes de sensibilisation et de répression s’accentuent autour du braconnage de tortue, les habitudes sont toujours là. Hier samedi, sur une plage de Bandrélé, des enfants ont fait une bien macabre découverte : la carapace et la tête d’une tortue dépecée.

La tortue a visiblement été tuée au moment elle remontait de l’eau vers la dune pour pondre. Et dans leur grande intelligence, les braconniers n’ont pas attendu qu’elle ait pondu pour la mettre à mort.

La découverte a inspiré cette réflexion à l’’association «Messo environnement» qui a publié ce cliché et quelques autres sur Facebook : «L’UNESCO à 5€ le kilo». Mayotte est en effet un site privilégié pour la ponte des tortues marines, une richesse naturelle qui contribue à valoriser le dossier du lagon pour un classement au patrimoine mondial de l’UNESCO. Quant au prix de 5€ le kilo, c’est le prix de vente de cette viande qui peut s’avérer être extrêmement toxique pour l’homme.

Source

Catégories
Uncategorized

Opération Poudjou propre

« Les déchets présents sur les plages et dans l’eau sont des menaces importantes pour les tortues marines »

Mardi 4 aout, l’association Oulanga Na Nyamba a réalisé le nettoyage de plage de Poudjou sur Petite-terre avec les jeunes de la Protection Juridique de la Jeunesse.

En une heure, plus de 15 sacs poubelles de 100 litres ont été ramassés. Cette matinée fut l’occasion de sensibiliser ces jeunes à l’environnement ainsi qu’à la protection des tortues marines. Les déchets présents sur les plages et dans l’eau sont des menaces importantes pour les tortues marines, qui peuvent les confondre avec de la nourriture et en mourir mais aussi être un obstacle à la montée ou au creusement des nids lors de leur venue sur les plages pour pondre.

Merci à toute l’équipe de la PJJ et ces jeunes.

Cette initiative fera l’objet d’un partenariat à long terme entre l’association Oulanga Na Nyamba et la PJJ.

L’équipe d’Oulanga Na Nyamba

Catégories
Uncategorized

« Rassulmali ya maore bora raha na tchak tchak ! « 

Le patrimoine de Mayotte est plus important que des tchak!

Oulanga na Nyamba continue sa campagne de communication anti-braconnage « M’sika nyamba lisha » qui dévoile la réalité sur le braconnage de tortues marines à travers des clichés pris sur les plages de Mayotte.

Voici notre nouvelle affiche présentant le slogan shimaore : « Rassulmali ya maore bora raha na tchak tchak » qui signifie « Le patrimoine naturel de Mayotte est plus important que des  tchak (brochettes de tortues) »
Important

L’espèce ciblée par le braconnage est, à part quelques rares exceptions, la tortue verte (Chelonia mydas). Selon les idées reçues, la tortue verte est comestible, contrairement à la tortue imbriquée (Erythmochelys imbricata), dont la viande peut rendre malade. La vérité scientifique derrière ces suppositions est que les deux espèces de tortues peuvent accumuler une toxine provenant de leur nourriture (chelonitoxine), qui peut, selon la concentration dans la chair de l’animal, avoir des conséquences graves, et mêmes mortelles pour le consommateur. Dans la région, et notamment aux Comores et à Madagascar, plusieurs cas de mortalité suite à l’ingestion de tortue marine ont été relevés.

Pour plus d’informations : 
http://oulangananyamba.com/2015/06/23/lancement-de-notre-campagne-anti-braconnage-msika-nyamba-lisha/
Catégories
Uncategorized

Nettoyage de la mangrove de Passamainty

« En une matinée, les 40 participants ont réussi à remplir une soixantaine de sacs poubelle de 100l »

Le Canöé Kayak Club de Mamoudzou et l’association Oulanga Na Nyamba ont réalisé le samedi 25 juillet leur première action de nettoyage de la mangrove de Passamainty.

Les membres du CKCM, usagers réguliers de la mangrove de Passamainty, ont remarqué l’état déplorable du site. Les déchets s’y accumulent, avec toutes les conséquences que cela implique pour la santé publique et pour l’environnement.  Des tissus, du plastique et des sacs de riz s’accrochent dans les racines des palétuviers et nuisent à leur développement. Des cannettes rouillées, des bouts de verre et des produits chimiques éparpillés partout sur le site s’avèrent dangereux pour les kayakistes et pour les enfants qui fréquentent le bord de mer pour s’y baigner.

Conscient qu’il faut initier un changement, CKCM et ONN ont décidé de s’associer et de dédier ensemble une journée au nettoyage du site et à la sensibilisation du public à la problématique des déchets à Mayotte.

Le bilan de la journée est très satisfaisant : en une matinée, les 40 participants ont réussi à remplir une soixantaine de sacs poubelle de 100l. Un tri des déchets a été effectué en séparant les déchets recyclables (verre, métaux, plastique) des déchets ordinaires.

Une fois la mangrove propre, l’après-midi a été consacré à la découverte de la mangrove en kayak. Les jeunes encadrants du CKCM ont initié les participants à la pratique kayak.

Le CKCM, utilisateur du site, et l’association Oulanga na Nyamba, active dans la protection de l’environnement et des tortues, ont profité d’échanger leurs connaissances sur la mangrove et la faune et flore qu’elle abrite afin de sensibiliser les participants à l’important rôle cet écosystème.

Il s’agissait du premier nettoyage commun entre le CKCM et ONN. Les deux organismes prévoient, dans le cadre de leur partenariat nouvellement créé, de continuer à unir leurs efforts pour la propreté de l’île. Il reste beaucoup à faire pour réveiller la conscience des élus et des habitants de Mayotte concernant les déchets qui recouvrent les sites naturels de notre île. Le nettoyage de cette petite partie de mangrove reste un geste symbolique face à l’ampleur de la problématique. Un changement général des mentalités combiné à une gestion efficace des déchets serait essentiel pour affronter le fléau.

Le CKCM remercie grandement les participants, mais aussi tout particulièrement les partenaires qui ont permis la réalisation de l’action: la Mairie de Mamoudzou, Eco Emballages, Distrimax, la pharmacie de M’sapéré et Speed PC.

Catégories
Uncategorized

N’Gouja – Des tortues marines malmenées pour quelques photos

Nous rappelons que les tortues marines sont des espèces protégées par la loi, il est donc interdit de les toucher, de perturber leur comportement et de modifier leurs habitats.
« Tuba sur le visage et palmes aux pieds dans le lagon de N’Gouja à Mayotte; des baigneurs ont manipulé des tortues marines pendant de longues minutes sans aucune précaution pour la sécurité et le bien être de ces animaux matins, rapporte le journal France Mayotte Matin dans son édition du mardi 21 juillet 2015. Les faits se sont produits au cours du week-end du 18 et du 19 juillet.

Une famille « profitant d’une mer calme (…) s’est amusée à se prendre en photos avec des tortues, en les touchant, en les serrant de près et en même en s’agrippant à elles. Il y avait des adultes, ais aussi de jeunes enfants (…) Personne n’a ainsi respecté les règles les plus élémentaires de précaution et de protection des animaux qui, une nouvelle fois, ont été dérangés dans leur habitant naturel s’indigne le quotidien mahorais

Le journal souligne aussi que les herbiers, seule ressource alimentaire des tortues vertes à Mayotte, ont été piétinés par ces baigneurs au cours de leur séance photos.  « Malheureusement ces gestes inconsidérés ont été publiés sur les réseaux sociaux tels des trophées de week-end faisant rêver les incultes qui ne connaissent rien à la protection des animaux » tempête France Mayotte Matin

Le lagon de Mayotte est l’un des plus grand au monde et il a le statut de parc naturel marin. »

Source