Science

Oulanga Na Nyamba participe à l’alimentation des connaissances sur les tortues marines et leur habitat au travers de deux grandes actions : la photo-identification des tortues présentes dans la vasière des Badamiers, la participation aux réseaux REMMAT et Tsiôno.

 

La photo-identification des tortues marines de la vasière des Badamiers

Depuis plusieurs années, les différents membres de l’association Oulanga Na Nyamba et plus particulièrement les stagiaires et éco-volontaires, améliorent et appliquent un protocole de suivi de population par photo-identification. La base de données grossi mois après mois.
Pour retrouver le protocole de photo-identification cliquez ICI.
Pour comprendre ce qu’est la vasière des Badamiers c’est par ICI.

Capture d_écran 2018-06-03 à 15.32.50

 

La participation au réseau REMMAT

La création du réseau REMMAT (Réseau Echouage des Mammifères Marins et Tortues Marines) en 2010 visait à comprendre et recenser les cas d’échouage. Dans le cas des tortues marines, ce sont les espèces les plus présentes dans ces bases de données. Oulanga Na Nyamba est un acteur important de ce réseau et l’anime régulièrement, répondant aux appels et allant au secours des tortues marines.
Pour en apprendre plus sur les menaces pesant sur les tortues marines cliquez ICI.
Pour en savoir plus sur le REMMAT cliquez ICI.

REMMAT_Sticker_Marron_Final

 

L’alimentation du réseau Tsiôno

Tsiôno (« Je vois » en shimaoré) est un réseau de science participative où chacun peut partager ses observations de la méga-faune marine. Cela incite chacun à mieux observer, à chercher à identifier les espèces vues et donc en apprendre plus sur l’environnement tout en donnant aux acteurs scientifiques des outils pour comprendre les dynamiques des écosystèmes marins mahorais.
Pour en savoir plus sur le réseau Tsiôno cliquez ICI.
Pour rentrer une observation de la mégafaune marine cliquez ICI.

Tsiono

Publicités